Les livres qu’on aurait voulu pouvoir écrire

Karim Sarroub racaille
Par Hugo Marsan, écrivain
(Le Littéraire)

Saviez-vous que les auteurs sont des trouillards jamais réconciliés avec leur art? Mon propre livre terminé, prêt à être lu (???), je découvre avec angoisse les ouvrages que j’aurais voulu écrire.  

Racaille, de Karim Sarroub

Autre temps, autre lieu, autre histoire, autre style, autre vérité : Racaille de Karim Sarroub. Le titre ? Ne vous y fiez pas. Il se lit au énième degré. Karim, Français – d’origine algérienne comme on dit bêtement -, ne s’en prend pas spécialement aux Français, ni aux diffuseurs de théories xénophobes (sinon au racisme ordinaire dont se défendent les braves gens.)

Il raconte l’itinéraire d’un Algérien de 16 ans qui fuit sa famille (mémoire terrifiante de la « fête » de sa circoncision). Cette errance sordide se tient à distance d’une lamentation rédemptrice. La fantaisie primesautière du jeune héros a tempéré d’un fatalisme revitalisant tout ce qui pourrait nous tirer des larmes stériles. Mohamed fuit également les magouilles et les interdits stupides de ses propres coreligionnaires, leur infantilisme et leur cruauté… Une lucidité qui n’épargne personne et fait fi de tous les tabous. La vie est là, bleue et aguichante.

Après un périple algérien avec son copain Mustapha (homosexuel), il débarque, seul, en France. Son destin d’immigré clandestin est-il pire ? Pas sûr. Beaucoup d’humour, un parler franc, une sagacité tranchante, une rage salutaire, une violence nécessaire : voilà l’armure sous laquelle se préserve notre Candide pour mieux nous dire l’enfer d’un jeune être humain en prise avec la bêtise dévastatrice de ceux qui se soumettent à des codes sans fondements. Racaille est le très alarmant deuxième roman d’un jeune auteur courageux.

Hugo Marsan

 

Racaille est interdit en Algérie

La course d’un enfant d’Algérie, par Laurent Wolf
Racaille, par Mustapha Harzoune
Voyage au bout de l’Algérie
, par Mohamed Aïssaoui
L’ironie mordante d’un écrivain, par Youcef Zirem
Comment on devient fou, par Elsa Vigoureux
Momo le maudit, Livre Hebdo

..

Karim Sarroub racaille

Publicités

10 réponses à “Les livres qu’on aurait voulu pouvoir écrire

  1. Pingback: L’ironie mordante d’un écrivain | Karim Sarroub

  2. Pingback: Voyage au bout de l’Algérie | Karim Sarroub

  3. Pingback: Comment on devient fou | Karim Sarroub

  4. Pingback: Racaille, par Mustapha Harzoune | Karim Sarroub

  5. Pingback: La course d’un enfant d’Algérie | Karim Sarroub – Site officiel

  6. Pingback: Momo le maudit | Karim Sarroub – Site officiel

  7. Pingback: Racaille | Karim Sarroub – Site officiel

  8. Pingback: Momo le maudit | Karim Sarroub

  9. Pingback: La course d’un enfant d’Algérie | Karim Sarroub

  10. bonsoir karim sarroub, est-ce qu’il y a un moyen pour lire vos ouvrages ?
    Pourquoi vos romans sont interdits en Algérie? je vous ai mis mon mail. merci

    http://forums.bladi-dz.com/litterature-poesie-et-citations/9757-lombre-de-soi-karim-sarroub.html#post125086

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s