Naissance du premier pays arabe démocratique au monde

Naissance du premier pays arabe démocratique au monde
Des femmes et des hommes de qualité, d’un grand courage, ont, enfin, pris en main les commandes de leur pays. Ils l’ont eu, le desposte.

Poètes, écrivains, avocats, vendeurs de fruits et légumes, ont frappé un grand coup.

Ces mêmes femmes et ces mêmes hommes qui se sont battus, depuis des années, contre un tyran, un ex flic qui a fui aujourd’hui son pays comme un malfrat; et cette lutte, ces incarcérations d’intellectuels, ces humiliations, cette résistance, ont apporté leurs fruits : les Tunisiens ont dit non à Ben Ali, mais aussi et surtout au savoir faire de la France.  Bravo à eux.

« Nous encourageons [Ben Ali] à poursuivre dans cette voie. »
(Michèle Alliot-Marie, 14/01/2011)

« Dire que M. Ben Ali est un dictateur, c’est franchement exagéré. »
(Frédéric Mittérand, 14/01/2011)

« Je salue le courage et la dignité du peuple tunisien. »
(Barack Obama, 15/01/2011)

Mais le plus dur reste à faire.
Car les Tunisiens ont liquidé un dictateur, pas la dictature :

Mohammed Ghannouchi (au centre) : Comme Ben Ali, il est au pouvoir depuis 1987, et Premier Ministre de façon ininterrompue depuis 1999.

Foued Mebazaa (à droite), Président de la Chambre des députés, «multi Ministres» depuis 1969.

Abdallah Kallel (à gauche), Président de la Chambre des Conseillers (Sénat), ancien ministre de l’intérieur, il est responsable de la torture de milliers de personnes en Tunisie. En 2002, il était à deux doigts d’être arrêté en Suisse sur plainte de l’Organisation Mondiale Contre la Torture. Il est pour les Tunisiens le symbole de l’ignominie du régime de Ben Ali.

.
Mort de Mohamed Bouazizi, qui s’était immolé à Sidi Bouzid

Ni dieu ni maître, ni soutien à Taoufik Ben Brik (nov. 2009)

Zine el Abidine Ben Ali, dictateur et véritable salaud (nov. 2009

Amis Tunisiens, ce n’est pas vous qui êtes aimés, c’est la Tunisie (Déc. 2009)


.

Publicités

6 réponses à “Naissance du premier pays arabe démocratique au monde

  1. Pingback: Amis Tunisiens, ce n’est pas vous qui êtes aimés, c’est la Tunisie | Karim Sarroub

  2. Le prix de la liberté

    Oui monsieur nous somme les premiers Arabes LIBRES
    Aux suivants…

  3. Ahmed (Londres/Paris)

    « Je salue le courage et la dignité du peuple tunisien. »
    (Barack Obama, 15/01/2011)

    Merci Karim

  4. Pingback: Par un printemps de chien | abdenourbouhireb

  5. il faut rendre hommage au peuple tunisien, oui.
    Le monde arabe devrait remercier ce petit pays qui a su donner le « la ».
    merci à tous les Tunisiennes et à tous les Tunisiens.

  6. Je viens de laisser un commentaire sur ce sujet. Je me répète.
    Pas d’hommage pour moi, mais de l’inquiétude.
    Islamistes modérés ? Vous savez très bien Karim Sarroub qu’il n’existe pas d’islamistes modérés, c’est un leurre. Surtout en politique.
    Ne donnons jamais le pouvoir à un parti religieux, même s’il se prétend laïc.
    Cette révolution tunisienne commence à avoir un goût de vinaigre. Dommage.

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s